Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de quercus49
  • Le blog de quercus49
  • : Découverte du patrimoine du Maine et Loire et de ses paysages.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Mes Musiques

19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 13:26

Abbaye

 

Créée en 1101 par par Robert d'Arbrissel, l'Abbaye de Fontevraud est considérée comme l'une des plus belles cités monastiques d'Europe.

C'est aussi la nécropole royale des Plantagenêt.

 

Robert d'Arbrissel, ermite breton créa un ordre double qui accueillait des hommes et des femmes.

 

L'abbaye fut dirigée successivement par 36 abbesses qui ne dépendaient que du Pape et du roi et cela durant sept siècle.

 

Napoléon en fit une prison au début du XIXe siècle, la sauvant de la destruction.

 

Aujourd'hui, elle posséde le label Centre Culturel de Rencontre et accueille des artistes, des expositions et des colloques. C'est aussi un haut lieu de concerts.

 

Visite de l'Abbaye.

 

Fontevraud2

 

 

 

 

1- les cuisines romanes.

2- les jardins.

3- les infirmeries Saint-Benoit.

4- le Cloîtredu Grand Moûtier.

5- la Salle Capitulaire.

6- le chauffoir.

7- les dortoirs.

8- le Réfectoire.

9- l'église abbatiale.

 

 

1- les Cuisines romanes.

 

Abbaye Fontevrault cuisines1

 

 

 

Restaurées par l'architecte Lucien Magne, les cuisines de l'abbaye furent construites dès l'implantation de la communauté.

Elles sont entièrement en pierre (par crainte des incendies) et possédent huit foyers.

Elles servaient aussi de fumoir.

La toiture de pierre, en écailles de poisson, se retrouve dans de nombreux édifices du Poitou.

 

 

 

2- Les jardins.

 

Les jardins obéissent à la régle de Saint-Benoît "ora et labora". Chaque espace à une fonction précise.

Le cloître est dépouillé et nu, lieu propice à la prière et au recueillement "ora", c'est le centre du monde.

Le potager et le verger sont utilitaires, ils servent à nourrir les noniales.

Le jardin des simples et plantes médicinales est situé près de l'infirmerie.

 

3- les Infirmeries Saint-Benoît.

 

Abbaye Fontevrault Infirmerie St-Benoit

 

 

Reconstruites vers 1600, elles constituaient à l'origine la cour principale de l'abbaye.

Elles abritent  des fragments d'un "Jugement dernier" du XIIe siècle.

Elles permettent aussi l'accès au réseau souterrain et au grand collecteur d'eau.

 

 

 

4- Le cloître du Grand Moûtier.

 

Abbaye Fontevrault cloître

 

 

C'est le centre de vie de l'abbaye, le lieu autour duquel tout s'organise.

La distibution respecte le plan bénédictin:

- au nord, l'église.

- à l'est, la sacristie et la salle capitulaire.

- au sud, le réfectoire.

- à l'ouest, les communs.

 

Le cloître a été reconstruit par deux abbesses Renée et Louise de Bourbon entre 1519 et 1560.

 

 

5- La salle Capitulaire.

 

Abbaye Fontevrault salle capitulaire

 

C'est dans cette salle que se tenaient les chapitres.

- chapitres généraux.

- chapitres conventuels.

- chapitres administratifs.

ainsi que des cérémonies liturgiques.

 

Les murs ont été peints par un artiste angevin, Thomas Pot, vers 1563.

Scénes tirées des Evangiles (la Passion).

Religieuses de la famille des Bourbon et des Rochechouart.

 

Pendant la pèriode carcérale, la salle a servi de prétoire pour le jugement des prisonniers.

 

 

6- le chauffoir.

 

Selon la régle bénédictine, la journée des noniales était consacrée à la prière et aux travaux d'aiguilles. C'est travaux étaient éffectués dans le seul lieu chauffé de l'abbaye.

 

7- les dortoirs.

 

Le nombre de noniales pouvait atteindre les 300. 3 dortoirs étaient aménagés. Chaque dortoir possédait un lustre en son milieu. Les cellules comportaient d'un lit composé de deux matelats, d'une table, d'une commode et de deux chaises.

La régle imposait l'alternance d'une cellule d'une jeune religieuse avec celles de plus anciennes.

 

8- le réfectoire.

 

C'est une salle de 46 mètres de longueur où les religieuses se retrouvaient deux fois par jours. Le repas était constitué de féculents et de poissons. Il faudra attendre la réforme de l'ordre au XVIIe siècle pour avoir l'autorisation de manger de la viande (un plat de riche).

Les tables étaient placées le long des murs et les noniales se plaçaient selon leur ancienneté.

La table de l'abbesse et et de la grande prieure était dréssée sur une estrade à l'extrémité.

Durant le repas, le silence était obligé, seule la lecture d'extraits de la bible rythmait le repas.

 

9- l'Eglise abbatiale.

 

Abbaye Fontevrault abbatiale3

 

L'abbatiale fut construite entre 1105 et 1160. Le choeur et le transept rappellent l'architecture ligérienne, tandis que la nef à file de coupole fait penser au sud ouest de la France.

Saccagée par l'administration pénitentiaire, c'est l'architecte Lucien Magne qui restaurera la nef en 1906.

 

Au centre de l'abbatiale, quatre gisants polychromes sont exposés.

Abbaye Fontevrault Henri II et Aliénor

Aliénor d'Aquitaine repose aux côtés de Henri II Plantagenêt.

 

Abbaye Fontevrault Richard et Isabelle

Isabelle d'Angoulême (seconde femme de Jean sans Terre) aux côté de Richard Coeur de Lion.

 

Voir album...

Partager cet article

Repost 0
Published by quercus49.over-blog.fr - dans Eglise - chapelle - oratoire
commenter cet article

commentaires