Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 10:09

Béhuard0042 1

 

Béhuard0043 1

la cale de Béhuard

Béhuard0045 1

 

Béhuard0039 1

 

Béhuard0037 1

L'hiver arrive, il est temps de rentrer le bois.

Béhuard0028 1

l'échelle des crues

Béhuard0030 1

Béhuard0031 1

Béhuard0032 1

 

Béhuard0035 1

 

Béhuard0001 1

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 18:24

DSC06597 1

Exochorda racemosa "The Bride"

Buisson de perles

DSC06602 1   DSC06601 1

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 10:58

Place Falloux à Angers, un portail bleu attire l'attentionAngers5sept2009 166

Mais que se cache t-il derrière?

Ouvrons la porte!!!

hotelNepveu0007 1

Le temps des journées du patrimoine, l'hôtel Nepveu d'Urbé a ouvert les portes de sa cour intérieure.

hotelNepveu0001 1

Cet hôtel a été construit au milieu du 17é, de cette époque il a conservé la partie droite, le portail sur la rue, un escalier intérieur et des lambris.

hotelNepveu0002 1

Il appartenait à la famille Nepveu d'Urbé.

hotelNepveu0004 1

Au 18éme siècle, il passe aux mains de Antoine de Lesperonnière de la Rochebarboul.

L'hôtel prend alors sa forme en U.

hotelNepveu0003 1

En 1727, l'hôtel est acheté par la mère de François Charles Pays Duvau

(président au présidial).

hotelNepveu0005 1

 

Angers5sept2009 167

 

Autre curiosité de la place Falloux.

rue Cordelle1

 

hotelNepveu0006 1

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 12:54

DSC06606 1

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 10:41

Pour les journées du patrimoine, une exposition de vêtements liturgiques et de chapes anciennes était organisé dans l'église d'Epiré.

Epiré0022 1

 

Epiré0023 1

 

Epiré0024 1

 

Epiré0025 1

 

Epiré0027 1

 

Epiré0028 1

 

Epiré0029 1

 

Epiré0030 1

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 13:13

L'église Saint Aubin est de type néogothique angevin, elle a été construite grâce aux dons de Madame de Las Cases en 1879.

Epiré01

 

Epiré02

 

chateauEpiré0078

le tympan représente un bon Pasteur entouré de ses brebis.

Au dessus une grande rosace éclaire la nef.

rosace3

La nef, le transept et le choeur sont recouverts de voûtes angevines, avec nervures à simple tore.

Epiré0056 1   Epiré0037 1

Les clefs de voûte représente les médaillons de la papauté, de l'évêque d'Angers et de la famille de Las Cases.

Epiré0042 1

La nef est éclairée par de hautes fenêtres.

Epiré0021 1

Choeur7

Les vitraux du choeur sont éclairés par le soleil de midi.

Ils ont été réalisés par Magnen, Clemens et Bordereau d'Angers

entre 1881 et 1882.

St-Aubin 2

Ils représentent à gauche:

Saint Aubin guérissant les paralytiques.

le Sacré-Coeur

au centre:

le Sacré-Coeur.

St-Pierre-StMichel

à droite:

Saint-Pierre et Saint Michel

(offert par la famille Guittard-Gaignard en 1881).

Epiré0041 1

 

transept nord

Transept nord.

tn Ste Elisabeth de Hongrie

Il est dédié à la vie de Sainte Elisabeth de Hongrie

transept sud

Transept sud

ts Vierge l'Immaculée Conception

Dédié à la vie de la sainte Vierge.

C'est un don du marquis Jean François Emmanuel de Cambolas

et de son épouse

Marie Sarah de Gaër de Boisjolin.

 

Plusieurs éléments remarquables complètent les trésors de cette églises.

St-Nicolas   Ste-Geneviève

Tableaux de Mercier d'Angers

1836

Saint Nicolas, réalisant son miracle. Il ressuscite les trois enfants tués par le boucher.

Sainte Geneviève tenant à la main le cierge qu'un ange vient de rallumer.

 St-Aubin   St-Fiacre

Saint-Aubin                                                            Saint Fiacre

évêque d'Angers                                                patron des jardiniers

St-Vincent  Rosace2

Saint Vincent                                                    Vierge à l'enfant.

Chaire1  Chaire2

le chaire

Sainte Jeanne d'arc2  Ste Jeanne d'Arc

Jeanne d'Arc

maître autel

le maître autel

Vierge à l'enfant  Epiré0003 1

chapelles latérales

Epiré0058 1

Le clocher avec sa flèche de 40m est visible de plus de 29 paroisses.

Elle est en pierre. Octogonale, avec des lucarnes.

Epiré0046 1

Intérieur de la flèche

Epiré0044 1

Edma Elisabeth ou Renée Geneviève ?

Epiré0048 1

le clocher

Epiré0050 1

les entrailles de la nef.

Epiré0057 1

au fond le presbytère et son Séquoia géant.

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 14:07

.... 14 rue Pocquet de Livonnières.

DSCF4796

Construit pour un maire d'Angers, avocat au siège du Présidial, François Bitault, seigneur de la Raimberdière cet hôtel tient son nom de la famille Pissonnet de Bellefonds de Lancreau qui le racheta en 1747.

 

DSCF4797

Dans les années 1540, Jean Delespine introduisit le style "Seconde Renaissance angevine". C'est ce style que Philibert Delorme (architecte du château de Serrant) utilisa pour la construction du premier logis.

DSCF4798

Par la suite, l'exubérance ornementale de la Renaissance a fait place à l'austérité annonçant le classicisme.

 

hotelLancreau0001 1

L'intérêt principal du bâtiment est sa cheminée richement ornementée. D'inspiration antique, elle porte deux tablettes gravées de sentences grecques, rappellant la sagesse et la culture d'humaniste du maître des lieux.

hotelLancreau0002 1

 

Restauré en 1999, l'hôtel accueille l'Université du temps libre (ECA3).

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 10:03

Journées Pat2011 013

Situé, 6 rue Emile Bordier, l'hôtel de Livois a été construit vers 1776 pour Pierre Louis Eveillard de Livois par l'architecte angevin Michel Bardoul de la Bigottière (auteur du château de Pignerolles).

Journées Pat2011 012

Pierre Louis Eveillard de Livois n'avait qu'une 'belle maîtresse", la peinture. A sa mort sa collection rassemblait plus de 400 oeuvres des écoles française, flamande et hollandaise.

Journées Pat2011 010

Sa collection a été dispersée à la Révolution. On peut toute fois admirer le magnifique escalier avec son éclairage zénithal.

Journées Pat2011 011

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 10:37

ChapelleBarre0001_1.JPG

Le retable de la chapelle de la Barre est de style baroque propre à l'art maniériste du temps de Louis XIV.

ChapelleBarre0003_1.JPG

La Vierge qui est dédiée à cet église raconte une histoire.

C'est une mère qui connaît le destin de son fils.

Elle détourne son regard de l'ange qui porte la croix du sacrifice, mais elle ne peut échapper à celui qui porte la couronne d'épines.

L'enfant Jésus aspire déjà à son martyre, en saisissant la croix, les yeux dirigés vers le ciel.

ChapelleBarre0004_1.JPG   ChapelleBarre0005_1.JPG

A droite Saint Jean est témoin de la passion du Christ.

A gauche, Saint Jacques représente le patron de la paroisse  et celui du commanditaire.

ChapelleBarre0009_1.JPG

 

Ghislaine-Chaveton-2.JPG   Ghislaine-Chaveton.JPG

Lors des Journées du Patrimoine, l'artiste Ghislaine Chaveton et des élèves de l'école ont exposé leurs oeuvres.

ChapelleBarre0010_1.JPG

La chapelle faisait partie du domaine de la Barre. Un modeste logis fut construit en 1642 pour Jacques de Goubiz qui fit construire, vers 1657, la chapelle.

C'est l'architecte Michel le Manceau qui la bâti. En 1895, Alexandre Perdreau transforma le manoir en véritable château.

Les bombardements d'août 1944, détruisirent totalement le domaine, à l'exception de la chapelle.

 

ChapelleBarre0012_1.JPG

ChapelleBarre0011_1.JPG

 

ChapelleBarre0013_1.JPG

Aujourd'hui, le château a fait place à une école, la chapelle toujours sacralisée continue de célébrer des offices le jeudi soir.

Un dernier vestige du château subsiste: les écuries.

ChapelleBarre0014_1.JPG

 

ChapelleBarre0015_1.JPG

159 rue de la Barre, entrée Collège Saint Jean de la Barre.

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 09:04

Chapelle Ste-Marie

Sous l'ancien régime, l'hôpital St-Jean et trois hospices (les Renfermés, les Incurables et les Pénitentes) sont regroupés pour former un nouvel hospice dit de Sainte Marie. Cet hôpital sera réalisé sur les plans de l'architecte Edouard Moll.

 

La conception est inspiré de l'hôpital de Charenton. Le plan des bâtiments est dit "en peigne" et au centre de la cour, une chapelle centrale domine l'ensemble. La chapelle se trouve sur un axe principale, qu' il est interdit rompre, par exemple, le tramway a été obligé d'être dans l'alignement de cet axe.

 

La chapelle Sainte Marie présente un plan en croix, centré sur la coupole. Les bras sont inégaux car ils sont adaptés à la fonction des lieux. Ils sont surdimensionnés pour pouvoir accueillir les nombreux malades.

La nef est petite car elle accueillait les fidèles (peu nombreux) de l'extérieur, le choeur peu profond, devait rendre visible l'office aux patients placés latéralement.

 

Trois artistes ont peints les murs, entre 1857 et 1868, selon des techniques mixtes (huile sur enduit, cire, fresques et toiles marouflées). Jules Dauban, Eugène Appert et Jules Lenepveu.

 

CHU

   CHU0016 1  CHU0017 1

Entrée de la Chapelle

La Dormition de la Vierge

Bras nord

La Dormition de la Vierge

Saint-Jean                                                                                 Saint-Luc

La présentation au Temple

Bras sud

La présentation de la Vierge

La Pâmoison de la Vierge 1

La Pâmoison de la Vierge                 Saint Matthieu

Bénédiction de la chapelle 2

le Choeur

La bénédiction de la chapelle en 1854

Bénédiction de la chapelle 3

 

Bénédiction de la chapelle 1

Derrière l'autel on reconnaît la porte de la chapelle, qui fait face au choeur.

La représentation des personnages est fidèle.

Les orphelins  Les orphelines

Les orphelins                                                                Les orphelines

On remarque l'écoute attentive des filles et la dissipation des garçons.

St-Jean de Dieu    St-Vincent de Paul

 

Coupole

La coupole

Les pans de la coupole sont occupés  par les évangéliste est leur attribut.

Et les pendentifs par les fondateurs d'ordre charitable.

Coupole2

Les fondateurs d'ordre charitable.

le Viatique

La Nef

 Le viatique      La vieillesse secourue à l'Hôtel Dieu

Sur le viatique, on reconnaît la salle des malades de l'hôpital Saint-Jean

(actuellement musée Jean Lurçat, "Le chant du monde").

Les blessés de la guerre de 1870L'enfance secourue à l'Hôtel Dieu   Les blessés de la guerre de 1870.

Sur le tableau "des blessés" on reconnaît l'escalier qui montait à la chapelle (à l'époque).

CHU0018 1

le dôme de style baroque.

CHU0021 1

La façade présente un imposant portique à l'antique.

La Science secourant l'humanité souffrante

En 1902, Louis Carrier Belleuse termina le fronton triangulaire orné de:

La Science secourant l'humanité souffrante.

DSC06059

Partager cet article
Repost0