Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 13:38

Matheflon est situé à quelques kilomètres de Seiches sur le Loir.

 

La chapelle Notre Dame de Bonnes Nouvelles est construite sur le coteau où se dressait l'ancien château fort du comte Foulques.

Matheflon0001

 

Du haut du coteau on a une belle vue sur la vallée du Loir.

 

Matheflon0006

 

Matheflon0005

 

Matheflon0009

 

Matheflon 032

 

Par un petit raidillon et quelques marches, on arrive au moulin de Matheflon.

 

Matheflon0010

 

Au Moyen âge, la terre de Matheflon appartenait au seigneur de Durtal. Situé en amont du pont sur Loir construit au 12éme siècle, les moulins de Matheflon faisaient partie du droit seigneurial.

 

Matheflon0013

 

Matheflon0016

 

Matheflon0017

Cave, vestige des anciennes carrières de pierre.

 

Matheflon0019

Le Loir

 

Matheflon0020

 

Matheflon0021

 

Matheflon0008

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 17:47

Art et eperon

Jean Jacques Grand

Timbre de Géricault

 

Créée par le propriètaire des caves Bouvert-Ladubay, à Saint-Hilaire-Saint-Florent, le centre d'art comtemporain accueille le XVIIIéme  salon AR(T) CHEVAL.

 

Galerie Bouvet Ladubay

 

L'exposition est ouverte tous les jours du 30 octobre au 14 novembre 2010, de 10H à 12H et de 14H à 18H. Entrée gratuite.

 

Dominique Sublet

"Confidences" de Dominique Sublet dit Nicky.

 

Dominique Sublet 2

 

Brice Banze

"En route, mon ami 2", Brice Banze dit Monsieur Carton.

 

 

François Paturance

"Fragment III", François Paturance.

 

Jennifer Ajuria Guerra

"Box bleu", Jennifer Ajuria Guerra.

 

Kajetan Luba Sawicki 2

 

Kajetan Luba Sawicki 1

"Tête de chevaux", Kajetan Luba-Sawicki.

 

DSC03564

 

DSC03562

 

DSC03563

 

Jacques Blezot

"Chevalobipède" Jacques Blezot.

 

DSC03559

de gauche à droite:

"Cheval de profil" Brigitte Kull.

Cheng Dong Guo Numa

"Toscan" Pierre Kibleur

 

Saumur-art-et-eperon-014.jpg

"Cheval  profil", Brigitte Kull

Cheng Dong Guo Numa

Cheng Dong Guo Numa

 

Pierre Kibleur

"Toscan" Pierre Kibleur

 

Brigitte Kull

 

Pascal Chesneau

"Voltige moderne", Paul Chesneau.

 

Kajetan Luba Sawicki 3

"Chevaux" Kajetan Luba-Sawicki.

 

Mathilde Meyer

"Broc doué, cheval gagnant", Mathilde Meyer.

DSC03556

Caves Bouvet Ladubay

 

De nombreux autres artistes sont présents:

 

Erwan André, Christophe Baradu, Tania Bruzs, Jan Carsau, Dominique Chantrel, Camille Delamarre, Jean Paul Douziech, Apolline Grivelet, Xuanyi Henri Jan, Hyang Hi Kim, Sandra Krasker, Clothilde Lasserre, Simone Lhermitte, Cécile Massardo, Erna Mouton, Alexandre Muhr, Laurence Poitrin, Daniel Silvo, Damien Valero, Yanos.

 

J'espére que j'en ai pas oublié.

 

Une expo à voir si vous aimer les chevaux et l'art...


Partager cet article
Repost0
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 08:58

DSC03394

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 10:52

Au milieu du XVIIIé siècle, Angers comptait 16 paroisses urbaines avec 11 cimetières intra-muros et 4 en dehors.

 

L'édit royal du 10 mars 1776, ordonna de transférer les cimetières hors des villes, pour des raisons d'hygiène.

 

L'opération sera effectuée un peu avant la Révolution, réunissant les cimetières en cinq nouveaux cimetières.

 

Trop proche et trop petit, la municipalité d'Angers les remplacera par deux vastes champs de repos dénommés: cimetière de l'ouest sur la rive droite de la Maine et cimetière de l'est sur la rive gauche.

 

En 1834, le conseil municipal rachète les terrains de trois fermiers entre la Chalouère et le quartier des fours à chaux.

 

L'endroit est clos de murs en 1837, le cimetière de l'est, de forme triangulaire conserve les arbres existants. Des allées sont dessinées, d'autres arbres sont plantés, donnant au cimetière l'aspect d'un parc romantique à l'anglaise. Ce qui le fait comparer au Père Lachaise parisien.

 

La première inhumation est celle du meunier René Bougère, décédé le 20 janvier 1848.

 

10-René Bougère

Tombe de René Bougère, carré 10.

 

De 4,72 Ha à l'ouverture, le cimetière compte actuellement 13,36 Ha.

C'est un grand livre de l'histoire angevine. Plusieurs personnalités d'Angers y sont inhumées.

 

Carré 1: Georges Saulo, sculpteur.

 

Carré 3: Alexandre Hérault, obtenteur de nouvelles variétés de melons et de poires.

3-Hérault 2

Le buste A.Hérault est l'oeuvre de Georges Saulo.

 

Carré 5: Chapelle de la famille Cointreau

5-Cointreau      5-Cointreau 3

Edouard Cointreau a mis au point une liqueur au zeste d'orange.

 

Carré 6: Chapelle Clamens Goxe

6-Clamens 3      6-Clamens 2

Jean Clamens était un maître verrier.

Carré 7: Chapelle Mondain.

7-Mondain     7-Mondain 2

Rémy Mondain a créé à Angers le premier grand magasin en 1875.

 

Carré 8: Jules Eugéne Lenepveu.

Artiste peintre, on lui doit le plafond de l'Opéra de Paris et du théâtre d'Angers.

 

Carré 9: Pierre Théophile Berton.

9-Berton 3

Inventeur d'un système d'aile de moulin.

 

Grégoire René Lecoindre.

9-Lecointre 2  9-Lecointre 3

Curé de St-Laud, c'est la seule tombe du département, présentant un gisant. L'ecclésiastique revêtu des ses ornements sacerdotaux, repose ses pieds sur une licorne.

 

Jean Dauban

9-Dauban

Directeur de l'Ecole des Arts et Métiers, son buste est de Julien Roux.

 

Anselme François Papiau de la Verrie

9-Papiau 4

Maire d'Angers. Cippe en marbre blanc réalisé par David d'Angers.

 

Carré: 11

Chapelle néo classique à dôme de la famille de Mieulle.

11-Mieulle 3

Julien Daillère.

Poète, fondateur d'un prix littéraire. Son tombeau est orné d'une copie du "Penseroso" réalisé par Michel Ange. C'est un cadeau de Napoléon III pour sa pièce "l'Aigle".

 

Carré 12: Jules Dauban

Peintre, conservateur du musée des Beaux-Arts.

 

Carré 13: Abbé Pineau

13-Abbé Pineau 2

Son monument en forme de ciborium est de Moisseron et André.

 

Carré 14: Abbé René Prosper Bachelot.

Surnommé le saint Vincent de Paul de Saint Serge.

 

Carré 16: Chapelle de la famille Bougère.

16-Bougère

Banquier et député du Maine et Loire.

 

Carré 18: Max Richard

18-Max Richard

Un des principaux filateurs, associé à Lainé Laroche.

 

Carré 20b: Chapelle Laurent

20b-Laurent 4

Construite vers 1880.

 

Carré 21: Chapelle famille Leroy.

Fondateur de l'horticulture moderne, auteur d'une encyclopédie.

 

Félix Lorioux.

Dessinateur et illustrateur des Fables de la Fontaine.

 

Carré 24: Chapelle de la famille de Contades

24-Contades 3

Chapelle Besnard Bessonneau.

24-Bessonneau

Industriel textile, Jules Bessonneau a créé la Société anonyme des filatures, corderies et tissages d'Angers. Il employait plus de 6000 ouvriers à Angers.

 

Carré 25: Chapelle Sarret Lafarge.

25-Sarret 2

Fabricant de parapluie en 1840.

 

Carré 28: P. Lemesle

Président de la société de plaisir de l'Etoile.

 

Gaston Allard.

28-Allard 3

Botaniste, créateur de l'arboretum de la Maulévrie.

 

Carré 30: Famille Vétault André.

30-Vétault 2

Alphonsine et Louis André sculpteurs et fabricants de meuble.

Louis André réalisa cette stèle pour sa femme.

Carré 36: Famille Saint-Pern

36-St-Pern 2

Tombe en granit imitant un calvaire breton.

 

Carré 38: André Bruel.

Relieur, éditeur, il a publié les "Carnets de David d'Angers".

 

Carré 41: la Famille de Guisti.

40-De Guisti Entrepreneurs mosaïstes , sa tombe couverte de mosaïque présente les trois âges de la vie.

 

La chapelle néo-romane a été bâtie par Ernest Dainville entre 1868 et 1870. La façade est une interprétation de celle de Notre-Dame-la-Grande de Poitiers.

Chapellecimetière0001

Photos dans l'album Cimetière de l'Est

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 08:46

DSC03387

 

DSC03371

 

DSC03372

 

DSC03373

 

DSC03374

 

DSC03376

 

DSC03375

 

DSC03381

 

Un espace vert entouré d'immeubles modernes a remplacé la caserne Desjardins, seule la grille d'entrée et deux pavillons subsistent.

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 10:39

K-a Tertre St Laurent01

 

Sur cette place s'élève le Reposoirdu Tertre St-Laurent. Ce monument était le point d'orgue du Grand Sacre, le jour de la Fête Dieu.

 

Au début du XIIé siécle, une chapelle octogonale à deux étages (appelée "Tuba") servait de reposoir au Saint Sacrement, lors de la procession dite du Sacre.

20 à 30 000 étrangers y venaient.

 

Interrompue par la Révolution, puis rétablie en 1802 par Mgr Montault des Isles, la cérémonie retrouvera son trajet primitif en 1850. La "Tuba" ayant été rasée, d"éphéméres reposoirs sont construits chaque année par la Maison de sculpture Moisseron et Ruault.

 

En 1867, Louis de Farcy proposera la construction d'un reposoir en dur, afin d'éviter les frais engendrés chaque année.

La construction de l'édifice est décidée en 1874 et restera inachevé.

 

K-Tertre St Laurent 04

Le reposoir se présente comme une petite chapelle à l'abside polygonale, le porche élancé est ouvert sur trois côtés, voûté d'une croisée d'ogives et contrebuté par des arcs-boutants.

L'ensemble repose sur un soubassement de granit formant un rez-de-chaussée.

 

Tout près, se trouve l'impasse du puits ronds.

 

K-Tertre St Laurent 05

 

K-impasse puits rond 01   K-impasse puits rond02

 

 

K-impasse puits rond03

  impasse du Puits rond, Hôtel de Traves.

 

Longeant les Greniers St-Jean (voir article précédent), la rue éponyme.

 

L-rue Greniers St-Jean 02

rue des Greniers St-Jean.

L-rue Greniers St-Jean 04

 

La balade se termine par la rue Gay Lussac.

 

M-rue Gay Lussac 2

Rue Gay Lussac et greniers St-Jean.

 

Un dernier arrêt, rue Auguste Michel pour voir les vestiges de l'église Saint-Laurent.

 

N-ruines St Laurent0002

Ruines de l'église St-Laurent.

 

Retour rue Beaurepaire en passant devant l'Ecole des Arts et Métiers.

 

P-ENSAM02

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 13:06

On poursuit la visite par la rue Malsou et l'Hôtel Mauvif de Montergon (XVIIIé).

F-hotel Mauvi f01

Hôtel Mauvif de Montergon.

 

A deux pas, c'est l'Hôtel de Tinténiac nommé aussi Grandet de la Plesse.

 

F-Hotel Tinténiac 01  F-Hotel Tinteniac 04

L'Hôtel Grandet de la Plesse fut bâti vers 1500 pour Jean de Tinténiac (chanoine de Saint-Martin d'Angers). On lui doit la construction de deux corps de logis et de la tour d'escalier.

Au XVIIé, l'hôtel est racheté par Jacques Grandet de la Plesse (conseiller du roi et lieutenant de la maréchaussée d'Anjou) celui ci fait construire un nouveau corps d'habitation, remarquable par sa couverture en carène.

Une tourelle d'angle sur rue et un élégant balcon complète l'ensemble.

F-Hotel Tinténiac 02

Hôtel Grandet de la Plesse.

 

Vient ensuite la Maison de la chapelle du Saugaultier.

 

G-Maison Saugautier

Maison de la chapelle du Saugaultier.

 

Citée en 1385, comme maison des Fenestres Roges, ce logis était occupé par Etienne Roussigneul (chapelain de Saugaultier).

Reconstruite en 1723, elle a perdu son aspect médiéval. En 1735, c'est le curé de Rablay sur Layon, Jean Baptiste de la Noue qui en est le locataire. En 1769, l'abbaye du Ronceray en devient propriétaire et la loue à une demoiselle de Maineuf.

 La rue Malsou longe la place du Tertre.

G-a Place du Tertre 01

 

Sur cette place, où il fait bon lézarder...

 

G-Chat

 

... on trouve l'Ancienne école chrétienne du Tertre.

 

G-Ecole des frères 01

Cette ancienne école dirigée par les Frères de la doctrine chrétienne a été construite entre 1820 et 1823 par Louis François.

 

Au n° 12 de la place, le Logis d'Ardanne.

 

G-Hôtel d'Ardannes 01

Construit entre 1550 et 1560, pour mme Catherine Briault, le logis prends le nom d'Ardanne, à la suite de son acquisition, par Barbe du Fou, veuve de Jean de Cherbaye, sieur d'Ardanne, en 1571.

 

A côté du logis, la société de boules de fort.

 

G-Place du Tertre 02

 

Retour vers la rue de l'Hommeau, qui doit son nom à un ormeau (aujourd'hui disparu).

 

H-maison01

 

H-maison1927 01

Maison 1920

H-Café

 

Au bout de la rue on débouche sur la place de la Paix.

 

I-Place de la Paix 02

 

Aménagée sur l'emplacement de l'ancien cimetière des pauvres de l'hôpital St-Jean. La place est entourée de plusieurs demeures du XVIé siècle.

 

I-Hôtel Drouet 02

Hôtel Drouet, 7 place de la Paix.

 

Cet hôtel était la propriété de l'apothicaire François Drouet.

 

I-Hôtel de Scépeaux 02

9,place de la Paix, Hôtel de Scépeaux

 

Un des représentants des Scépeaux, Pierre, épousa en 1665 Catherine Gandon, puis un de ses fils épousa en 1704, Angélique du Guesclin, dont la famille résidait en face dans un immeuble à l'angle de la rue de l'Hommeau.

 

H-hotel du Guesclin 01

1 rue de l'Hommeau, l'Hôtel Marcouault, puis Du Guesclin.

 

L'hôtel du Guesclin a été construit en deux phases, entre 1548 et 1554, pour Mathurin Marcouault, un ecclésiastique, maître principal régent au collège d'Anjou en l'université d'Angers.

 

L'hôtel est acquis par le mousquetaire René Olivier Du Guesclin au début du XVIIIé.

 

Sur la place, deux monuments commémorent la Paix.

 

I-Monument de la Paix 01        I-olivier 01

 

De l'autre côté de la place, au n°6 l''Hôtel du Petit Riveau.

 

I-HôtelPetitRivau0002

Hôtel du Petit Riveau.

 

Rue Monfroux, au n°8-10 l'hôtel de Monfrou.

 

J-hotel de Monfrou 01

Hôtel de Monfrou.

 

On quitte la place de la Paix par la rue Henri Legludic......

 

I-Place de la Paix 04

Place de la Paix

 

...... pour arriver place du Tertre St-Laurent.

Plus de photos et de détails dans l'album la Doutre.

A suivre....

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 14:31

Le quartier de la Doutre, à Angers, désigne la rive "Outre Maine" en face de la vieille cité. Ce quartier se développe au XIéme siècle, suite à la fondation de l'abbaye Notre-Dame de la Charité (le Ronceray).

Au XIIéme siècle, le quartier s'enrichit par la volonté de Henri II Plantagenêt, de l'hôpital Saint Jean.

 

Dans la partie sud, les commerçants, artisans et ouvriers vivent et travaillent près de la Maine. Attirés par le cadre champêtre, les notables et les religieux s'installent dans la partie haute au nord ouest et y font édifier de nombreux hôtels et logis.

 

C'est aussi dans la Doutre que les communautés religieuses s'installent: monastère du Calvaire et du Carmel, couvent des Augustins, communauté des Petites Soeurs des Pauvres, abbaye du Ronceray....

 

A-rue Beaurepair01

On pénètre dans la Doutre par la rue Beaurepaire.

 

A-rue Beaurepair03

Façade de Isidor Odorico.

A-rue Beaurepair04

Une des plus vieilles maisons à pans de bois.

A-rue Beaurepair06

Maison de l'apothicaire Poisson. (voir article précédent)

 

Au bout de la rue Beaurepaire, on arrive Place de la Laiterie.

 

B-H Laiterie place

Place de la Laiterie avec le buste du Dr Garnier.

 

Au XVéme siècle, un marché de produits frais où l'on vendait lait, oeufs, légumes et viandes, s'y tenait.

Au 11-17 de la place se trouve l'Hôtel Sabart (XIIé-XVé).

B-Hôtel Sabart01

Hôtel Sabart.

B-impasse Laiterie01

Impasse de la Laiterie.

 

De la place on peut aller à l'Hôtel des Pénitentes, Bd Decazeaux.

B-bd Decazeau hôtel des Pénitentes

Hôtel des Pénitentes.

 

De la place on peut voir aussi le passage de la Censerie.

B-passage Censerie01

Passage de la Censerie.

 

Laissez le passage et prenez la rue Lionnaise (l'ancienne montée des Forges).

 

C-rueLionnaise01

 

C-rueLionnaise02

 

C-rueLionnaise06    C-rueLionnaise08

 

Au 37-41 de la rue on arrive face à l'Hôtel de Puygaillard et couvent du Carmel (XVé et XVIIé).

 

C-hotelPuygaillard001

Hôtel de Puygaillard et couvent du Carmel.

 

Par la rue de la Harpe (du nom d'une ancienne enseigne, disparue)., on passe devant l'ancien couvent des Augustins.

 

D-ancienCouventdesAugustins01

Ancien couvent des Augustins

 

Fondée par les frères Sacs vers 1263, il fut repris par les Augustins au début du XIVé siècle. L'église est détruite en 1792, le reste du bâtiment servira de manufacture de chaussures.

 

En face se trouve la communauté des Petites soeurs des Pauvres.

 

D-Servantes des pauvres02

Petites Soeurs des Pauvres.

 

Un peu plus loin, c'est l'Hôtel d'Aubigné.

 

D-Hoteldaubigné01

Hôtel d'Aubigné.

 

A l'angle des rues de la Harpe et Malsou, le Logis de la Roche Corbin (XVé-XVIIé).

 

F-Logis Roche Corbin 02

Logis de la Roche Corbin.

 

En face, dans l'angle des rues de l'Hommeau et Vauvert, l'Hôtel Gohier de la Jarrilaie.

HotelGohier.JPG

Hôtel Gohier de la Jarrilaie.

 

Rue Vauvert plusieurs maisons sont intéressantes.

 

E-hotel du XVé 02

Maison du XVé

E-hotel leMazurier01

Hôtel le Mazurier, puis d'Ambray (XVIIIé).

Benedictines9.jpg

Couvent du Calvaire.

Benedictines13.jpg

 

Benedictines7.jpg

Mur du couvent, rue du Calvaire.

 

A suivre...

 

Plus de photos dans l'Album de la Doutre

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 08:57

DSC03045

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 08:05

Quelques vues d'Angers la nuit (le tout sans pied photographique, ce qui explique un certain flou).

 

AquaFamilia0003

"Aqua familia" de J.Tempereau.

TheatreleQuai0001

Théâtre les Quais.

CathédraleStMaurice0002

La Cathédrale St-Maurice

PontdeVerdun0001

Le pont de Verdun

fontainequailigny0002

La fontaine du quai de Ligny

Cathédrale05

La montée St-Maurice

Cité3

rue Donadieu de Puycharic

Chateau0004

Le château du roi René

pontTramway0001

Pont de Verdun et pont de la Confluence vue du Bout du Monde.

fontainegare0004

"Naissance de Vénus" de Coquillay, place de la gare St-Laud

rueduMusée0001

rue du Musée

Place St-Eloi

Place St-Eloi, "Per Adriano" de Igor Mitoraj

Boutiques0006   Boutiques0003

 

Boutiques0004

Quelques vitrines....

Maison d'Adam

Maison d'Adam

Boutiques0009

Maison d'Adam

ancienévêché

Ancien évêché.

 

La suite dans l'Album photo Angers by night.....

Partager cet article
Repost0