Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 08:19

Eglise N.D 1

La chapelle Notre-Dame du Genêt a été fondé par l'abbaye Saint Serge d'Angers, au 10é siècle. Au 11é siècle, elle est dotée par le seigneur des lieux, Constant de Beaupréau, de terres et du droit d'établir un bourg.

 

L'église actuelle est construite dans un style néo-classique, elle date de 1834. Elle a été bâtie avec l'aide des paroissiens qui participèrent aux charrois des matériaux, du schiste ardoisier.

 

Eglise N.D 2

Le clocher est du 18é siècle, il a été conservé en façade. Au dessus du porche, une petite baie en arc brisé, abrite la statue de la Vierge et une pierre de granit gravée de "Christo Pastori Uspice Maria 1740" (Au Christ notre pasteur sous la protection de Marie).

 

 

La nef est à trois travées, des arcades latérales s'ouvrent sur les bas-côtés.

 

Eglise N.D 14

Le choeur en hémicycle est garni de stalles à miséricorde et de boiseries.

 

Eglise N.D 7

Restaurée en 1923 et 1997, la plafond en berceau a été déposé, laissant apparaître la magnifique charpente.

 

Eglise N.D 6

Les auteurs des  vitraux ont tous  appartenu au même atelier angevin, fondé par Charles Thierry.

  • Clamens a créé les vitraux du transept sud: Saint-Joseph.
  • Merklen, signe la Vierge à l'enfant.
  • Desjardins, le Saint René et le Saint Louis, dans le choeur.
  • Bordereau, les vitraux de la nef.

 

Une bannière de procession en velour brodé d'or est exposé sous le porche, elle représente le Sacré-Coeur et la Vierge.

 

La Chapelle du Genêt est un petit village au S-SO de Beaupréau dans les Mauges.

 

Voir album...

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 16:50

Angel Perez était un enfant prodique, né en 1929, à Palmas de Gran Canaria, il attira très tôt l'attention du maître Abraham Cardenas.

A dix ans, Angel réalisa, en une journée, une réplique parfaite, en argile, du livre "La nuit de Michel Ange", une oeuvre demandant une grande habileté.

Après un séjour à Madrid, il part étudier les sculptures de Michel-Ange en Italie. Il arrive à Paris où il s'est installé. Là il prend contact avec Picasso et Dali.

 

Son talent est reconnu dès le Salon d'Automne, et son oeuvre est appréciée dans le monde entier.

 

Angers posséde deux de ses oeuvres.

 

La Rencontre, place Ney.

la Rencontre2

 

la Rencontre5la Rencontre3

 

la Rencontre1la Rencontre4

 

et Le Ciel et la Terre, place des Justices.

inauguré le 23 décembre 1994, en face du centre culturel des Trois Mâts.

 

Le ciel et la terre5

 

Le ciel et la terre2Le ciel et la terre9

 

Le ciel et la terre8Le ciel et la terre4

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 13:02

Cunault 050

L'Histoire de Notre-Dame de Cunault remonte au Vè siècle, quand un disciple de Saint-Martin de Tours, Maxenceul évangélisa la région.

En 834, Charles le Chauve donna la terre de Cunault au comte Vivien, qui la céda aussitôt aux disciples de saint Philibert. Devant fuir les Normands, les moines se réfugièrent à Tournus. Cunault devient en 875 prieurè de l'abbaye de Tournus.

 

Le calme revenu, les moines reviennent à Cunault et mettent en oeuvre la construction de l'église actuelle, en 1100. Le chantier commence à l'Est et progresse régulièrement vers l'Ouest durant tout le XIIè siècle. Au début du XIIIè, l'église est achevée.

 

Après le guerre de Cent Ans et les guerres de Religions, le monastère ne compera plus que quelques moines. En 1741, le monastère est partagé, le choeur est vendu à un particulier. Seule le nef reste ouverte au culte et devient église paroissiale.

 

A la Révolution, l'église est vendu comme bien national. La visite de Prosper Mérimée en 1838, permettra la restauration déjà commencée par Joly-Leterme.

 

Cunault était un centre de pélerinage important où l'on vénérait Saint-Maxenceul et surtout la Vierge. Le pélerinage le plus important avait lieu le 8 septembre, fête de Notre-Dame l'Angevine.

 

Cunault 006

L'immensité de la nef est imposante, la largeur diminue de l'entrée vers le choeur, donnant une perspective étonnante. Les trois premières voûtes sont de type dit Plantagenêt, aux croisées d'ogive fortement bombées. Le reste de l'église est voûté en berceau brisé, scandé par des arcs doubleaux qui traversent la nef.

 

Cunault 053

Le clocher, fin du XIè, est le plus ancien d'Anjou. C'est une grosse tour massive élevée sur un mur de l'ancienne église. Trois étages de baies en arcade sont séparés par des corniches à masques grimaçants.

 

Cunault 047

La façade du XIIIè, a un aspect sévère, elle est allégée par des doubles arcades à fines colonnettes. Le tympan représente la Vierge en majesté assise sur un trône et tenant sur ses genous l'Enfant Jésus., de chaque côté deux petits anges l'encensent.

 

Les peintures murales.

 

Sur la voûte de l'absidiole sud, des hommes sortent de leurs tombeaux au son des trompettes de quatre anges aux ailes rouges.

Sur la voûte de l'absidiole nord, le Messie est entrevu par les Sibylles, annoncé par les prophètes (Isaïe, Habacuc, Osée, Zacharie, Salomon et David), et proclamé par les Evangélistes.

Sur le mur nord du choeur, les malades prient un saint prêtre "saint Langouré" (son nom est le fruit d'un jeu de mots, "en langueurs" qui veut dire sans force).

Dans la nef, sur un pilier du clocher, Saint-Christophe les pieds dans une rivière remplie de poissons. Saint Christophe était toujours représenté près des portes. Une légende prétendait que si on le regardait en sortant, on ne risquait pas de mourir ce jour là de mort violente.

 

Cunault peinture1

Cunault Peinture3

Sur certains piliers, de large bandes noires entourent les colonnes de la nef. Elles représentent les litres seigneuriales. Le droit de litre (ou listre) était un droit honorifique du seigneur fondateur d'une église.

 

Cunault chasse1

Sculptée dans un seul bloc de noyer, la chasse en forme d'église, contient les reliques de Saint Maxenceul.

 

Cunault chapier1

Le Chapier est du XVè, ce meuble utilitaire permettait de garder les chasubles à plat, sans que l'humidité du pavé les détériore.

 

Cunault 033

Sainte Catherine, martyrisée à Alexandrie au IVè siècle, est représentée avec les instruments de son martyre, la roue et le glaive.


L'orgue

 

Le 28 août 1968, Georges Pompidou visite la Prieurale de Cunault et apporte son soutien à la création d'un orgue.

 

Malgré l'exiguité de la surface (inférieure de moitié à celle normalement requise), le facteur Boisseau réalise l'exploit de construire un orgue de transmission mécanique de 37 jeux (soit 3074 tuyaux).

 

L'orgue de Cunault a deux particularités:

  • il est disposé de plein pied, ce qui le met à la portée de tous les regards.
  • sa  proportion importante de jeux d'anches placé en chamade.

 

Cunault orgue3

Le buffet s'élève entre deux piliers du transept droit. Il est posé sur une chape de plomb. L'intérieur contient 3074 tuyaux. 7 jeux sont répartis sur quatre claviers et un pédalier. Les claviers de 56 notes sont répartis en Positif, Grand Orgue, Bombarde et Récit.

 Cunault orgue5

Depuis 15 ans l'orgue est dirigé par Damien Herisset.

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 11:09

Dans les années 60, le quartier Saint-Serge est en plein expansion autour du MIN (Marché d'intérêt National). Pour cela il faut du remblais pour surélevé le site.

 

A 5 minutes du centre ville, on découvre sous les prairies d'Alloyau, un gisement de graves de très bonne qualité. A la place de ces prairies, destinées à l'élevage, on va, à partir de 1969 extraire près de 3 millions de mètres cubes de graves.

 

Le chantier durera 10 ans, laissant au coeur même de la ville une énorme cavité.

 

Sous l'impulsion d'aménageurs visionnaires, le Parc de loisirs du Lac de Maine va voir le jour, et à partir de 1980, un vaste chantier d'aménagement paysager est mené par la ville, plus de 20000 arbres sont plantés autour d'un plan d'eau de 100 Ha.

1

Le parc de 220 Ha est composé de plusieurs zones.

 

I base nautique3

Le Lac avec sa base d'accueil et :

  • une zone pour les sports nautiques (bateaux, planches à voile), une plage surveillée pour la baignade.
  • une zone protégée pour les oiseaux et l'observation ornithlogique.
  • une zone sauvage.

I base nautiqueC 5 lacC 6 lacC 7 lacC 8 lacF réserve2

 

Tout autour un circuit pour la pratique du VTT avec un champ de bosse qui cotoye un parcours de 5 Km pour les Joggers et les Marcheurs.

 

B bosse VTTB 0,5KmD lac 4K réserve ornithologiqueC 4 Maine

Un centre d'accueil international, devenu Ethic etape Lac de Maine, 54 chambres pour les sportifs de passage à Angers.

 

Un camping. Un swing golf. Des aires de jeux et divers terrains pour le volley et le tennis.

 

La Maison de l'environnement, créée en 1990, dans l'ancien logis de la Corne de Cerf, logis datant de 1482.

 

A Maison environnement2

 

La maison de l'environnement propose diverses activités.

 

  • Découverte de la nature et de l'environnement urbain.
  • Préservation des ressources.
  • Protection des milieux fragiles.
  • Jardin bilogique.
  • ....

I base nautique4

 

K5

 

Rocher de la Baumette2

 

Le chemin longe la Maine et sur l'autre rive on passe devant le Rocher de la Baumette et l'ancien couvent qui fut la maison de Albert Cheux, météorologiste.

Voir Album photo

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 13:49

Eugène Chevreul

 

"Le seul être vivant qui ait causé à une personne ayant adressé la parole à Louis XIV"

 

Né, au 11 rue des Deux Haies, à Angers, le 31 août 1786, Michel Eugène Chevreul appartenait à l'une des plus ancienne famille de l'Anjou.

Maison de Chevreul 2

Après ses études à l'Ecole Centrale d'Angers, il se rendit à Paris, en 1803, où il entra au laboratoire du chimiste Nicolas Louis Vauquelin. En 1810, il est nommé aide naturaliste au muséum d'histoire naturelle du Jardin des Plantes de Paris.

En 1813, devenu directeur de la Manufacture des Gobelins, il poursuit ses recherches sur les contrastes des couleurs et sur la teinture indigo.

En 1826, il devient membre de l'Académie des Sciences, puis la même année membre étranger de la Royal Society de Londres., dont il recevra en 1857, la médaille Copley.

Commandeur de la Légion d'Honneur en 1844, Grand Officier en 1865 puis Grand Croix en 1875.

 

Pour son 100éme anniversaire, une médaille d'or est frappée, Nadar réalise une série de photos qui illustrera un interview réalisé par son fils Paul Tourmachon,pour "Le Journal illustré".

La reine Victoria le félicitera. Il entame alors une étude sur les effets du vieillissement sur le corp humain.

 

Il eut la chance de vivre très vieux. Il meurt dans sa 103 ème année le 9 avril 1889 à Angers. Il sera inhumé à La-Hay.

 

A Paris, des funérailles nationales sont organisées. Une statue lui est érigé dans l'enceinte du muséum en 1901.

 

Chevreul Paris2Chevreul Paris1

 

A Angers, une statue en bronze est offerte par les élèves des Beaux-Arts où il enseigna. Elle fut inaugurée en 1893, au Jardin des Plantes.

 

Chevreul3Chevreul5

Bronze de Chevreul, Jardin des Plantes d'Angers, par E.Guillaume.

 

Son nom a été gravé sur la Tour Eiffel, côté Trocadéro, n°14.

 

Ses travaux scientifiques couvrent un très large domaine. Il est surtout connu pour ses recherches sur les matières grasses animales.

Chevreul9

Dans les arts, son traité sur la loi du contraste simultané des couleurs, sera une réfèrence pour Eugène Delacroix et les écoles comme l'impressionnisme et le néo-impressionnisme.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 10:35

Le 19 août 1616, les échevins trouvèrent ce lieu plus commode pour y faire le jeu de mail que le pré d'Allemagne. Charles Gohier un marchand de drap et de soie de la rue St-Aubin, se chargea d'installer le nouveau jeu qui fut le premier jeu public angevin.

C'est le maréchal de Boisdauphin qui inaugura le jeu de mail le 30 avril 1617.

L'endroit fut d'abord planté d'ormeaux, 5 allées qui se rejoigneaient en berceau.

 

A la Révolution, le Mail faillit disparaître, après l'installation d'une caserne dans le couvent des Minimes, tout proche. Il servit en 1791, de cadre à l'insurrection des perrayeurs. En 1794, les arbres furent abbatus  pour les besoins de la marine.

 

Replanté dès 1796, il traîna une mauvaise réputation jusqu'en 1850.

 

Le 18 avril 1855, la ville acquit une fontaine monumentale présentée à Paris, lors de l'exposition, par Barbezat. Barbezat vint lui même l'installer, mais on ignore si c'est l'originale ou une copie.

Fontaine Mail 1

En 1858, une exposition devant avoir lieu, on fit installer autour de la fiontaine un jardin. C'est André Leroy qui s'en chargea, le jardin ne devait survivre que le temps de l'exposition.

 

L'arrivée de M. Rouff, directeur du théâtre d'Angers, sauva le jardin. Un kiosque à musique fut bâti et les premiers concerts Rouff donnés.

Kiosque30

En 1880, M. Carroux obtint l'autorisation d'installer un glacier pour y vendre ses pâtisseries et des boissons non alcoolisées.

 

M.Hérault se chargea du remplacement des arbres vieillissants et offrit les quatres lions.

Lion 3

les Lions

M Georges Chemellier fit cadeau, en 1892, de son oeuvre:

Sortie du bain 2

"jeune mére sortant du bain"  (1888).

la douche 13

"la Douche".

 

Montées sur un socle formant deux petites fontaines.

 

Giffard-Langevin légua deux autres statues:

Vénus d'Arles5

une Vénus d'Arles.

Vénus 6

une autre Vénus (par Moreau).

 

Une dernière statue, plus moderne s'élève depuis peu, au fond du jardin.

la Jeunesse6

"La Jeunesse" de R. Wlerick

 

Le jardin du Mail fut de tout temps un lieu très animé. Expositions, concerts, course cycliste... A la nuit tombée, le kiosque s'illuminait et le 3 novembre c'était la musique de la Saint-Hubert.

Jusque dans les années 1960, des concerts étaient donnés tous les jeudis et dimanches soirs.

 

Aujourd'hui, les animations sont moins nombreuses. Le manége des poneys pour les enfants, le jeu de boule pour les adultes font revivre le jardin. Ainsi que les Accroches Coeurs et la Fête de la Musique.

Accroche Coeur 4

Accroche Coeur 2

les Accroches Coeurs

voir album...

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 13:15

Gualtiero Busato est né le 14 avril 1944, à Civitavecchia. En 1949, sa famille s'installe à Paris où son père artiste sculpteur deviendra un fondeur d'art réputé.

 

C'est là, que Gualtiero apprend à maîtriser les techniques de fonte à cire perdue et qu'il découvre le bronze.

 

Il développe dès lors une oeuvre personnelle et libre, où les personnages semblent en fuite perpertuelle de leur destin.

 

Angers posséde deux de ses oeuvres.

 

Le Dialogue, place Louis Romain.

 

Dialogue2

 

 

Dialogue4Dialogue1Dialogue5

 

Dialogue3Dialogue7

 

 

Le Messager, rond point place la Fayette.

 

Messager9

 

 

Messager 1Messager 3Messager 4

 

Le Messager porte des extraits de poèmes:

 

- Poème à l'amour de Dante.
- L'invitation au voyage de Baudelaire.
- L'art de Théophile Gautier.
- Campus de Castilla de Antonio Macado.
- le Matin de Pouchkine.
- Lande de la Pauvreté de Fra Jacopone de todi.

 

Messager 5Messager 2Messager 7

 

 

Ainsi que des textes de Friedrich Schiller et de Shakespear.

 

 

 

Messager10Messager11

 

Une troisième oeuvre devait rejoindre le quartier Desjardins.

 

"Une jeune fille asiatique, une vieille dame, un jeune homme, une femme africaine et un ado" devaient s'associer dans une chaîne humaine.

 

La-chaine-humaine.jpg

 Maquette de la sculpture

 

 

L'oeuvre était presque terminée quand l'artiste décida de la détruire. "Elle ne lui ressemblait pas".

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 09:14

6- Bd Foch

 

Créé en 1995, OCVV office communautaire des Variétés Végêtales, est installé depuis 1997, dans un ancien hôtel restaurant de standing à Angers. 16 nationalités sont présentes dans cet organisme qui décide des obtentions végêtales.

 

Ocvv4

 

Ocvv1Ocvv2

Ocvv3

 

7- angle rue des Jacobins et rue St-Evroult

 

angle-rues-des-Jacobins-et-St-Evroult.jpgangle-rues-des-Jacobins-et-St-Evroult1.jpg

 

8- rue Cordelle.

 

rue Cordelle3rue Cordelle1rue Cordelle2

 

9- rue du Musée

 

rue du Musée1

 

rue du Musée3rue du Musée2

Partager cet article
Repost0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 13:19

Avant de regagner les Etats-Unis, Thomas Jefferson traversa la France, en 1787, en tant qu'ambassadeur de France.

 

Dans le Maine et Loire Jefferson croisa le sculpteur angevin David d'Angers.

 

Celui-ci réalisera une statue en pied du futur présidents des Etats-Unis. Ce bronze est toujours exposé sous la rotonde du Capitole, à Washington.

 

L'histoire raconte que T.Jefferson, grand amateur des vins d'Anjou aurait planté des pieds de vigne dans son jardin.

 

Jeff1

 

Pour commémorer le passage de Jefferson à Angers, une plaque a été apposée, le 15 avril 2010, sur le parvis du musée David d'Angers, à l'initiative de l'association "Les Ponts du coeur".

 

Jeff2Jeff4

 

Une plaque similaire a été ou sera posée dans 42 autres villes de France, en souvenir du passage de cet humaniste dans leur ville.

 

Plaques T.Jefferson

 

Cette initiative ayant pour but de créer des liens entre les peuples, est soutenue par l'ambassade des Etats-Unis et l'UNESCO.

Partager cet article
Repost0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 09:03

L'ancien Hôpital Saint-Jean est l'un des plus anciens hôpital de France. Il fut édifié par Etienne de Marsay, sénéchal d'Henri II Plantagenêt, en 1175.

 

La légende dit que ce fut en expiation du meutre de Thomas Becket (archevêque de Canterbury, le 29 décembre 1170), que Henri II, ordonna sa construction.

 

Musée Lurçat1

 

L'hôpital est dédié à Saint-Jean l'évangéliste. Il est destiné aux pauvres et aux malades.

 

L'édifice se compose d'une grande salle des malades de 60 mètres de longueur sur 22,50 mètres de largeur et 12 mètres de hauteur.

Achevé en 1181, il a la forme d'un rectangle, divisé en trois nefs, avec des voûtes dites "angevines", supportées par 14 colonnes ornées de chapiteaux et 22 colonnes adossées aux murs.

 

L'hôpital contenait une centaine de lits pour les hommes, dans la travée de gauche, et 112 lits pour les femmes dans celle de droite.

 

Tous les malades ne sont pas accueillis, on écarte les contagieux, les incurables, les individus dangereux et les enfants.

 

En 1198, 10 religieuses, 10 religieux et 10 frères laïcs en assuraient le fonctionnement. Les frères doivent parler à  "nos seigneurs les pauvres" avec douceur, les biens nourrir, les veiller la nuit, les empêcher d'avoir froid et assister à leur inhumation.

 

Après une grave crise interne, qui débuta en 1480 et durera 70 ans, les statuts de l'hôpital seront modifiés.

 

En 1639, les filles de la Charité accompagnées par Louise de Marillac, prennent en charge l'hôpital.

10 religieux, 8 filles de la Charité, un médecin, un apothicaire, un chirurgien, 46 serviteurs et 20 lavandières feront vivre l'hôpital.

 

Soeur1.jpg

 

En 1656, l'hôpital comptera en moyenne 188 malades par jour et près de 671 en 1782.

 

L'hôpital fonctionnera jusqu'en 1865 et sera fermé définitivement en 1900.

 

Il abritera le musée archéologique de la ville, puis en 1968, les tapisseries "Le chant du monde" de Jean Lurçat. Ainsi qu'une superbe apothicairerie, leg de Lucrèce Maumussard.

 

On entre dans le musée (ancienne salle des malades) par la galerie du grand Cloître, appelé aussi cloître des gardiennes.

 

Le petit cloître.

 

Petit cloître11

 

Situé derrière la salle des malades, la fonction du petit cloître n'est pas celle des monastères. C'était une entrée couverte, sorte de salle d'attente, avant l'admission des malades.

Il est composé de trois galeries, deux d'inspiration romane, avec des arcades en plein cintre, reposant sur des colonnes jumelées.

La troisième est d'époque Renaissance, surmontée d'un chartrier, elle est l'oeuvre de Jean Delespine.

 

Les Greniers Saint-Jean.

 

Grenier St-Jean9

 

Jouxtant l'hôpital, un imposant bâtiment à été construit en 1188.

Composé de deux niveaux, les greniers sont composés en trois vaisseaux séparés par de grands arcs en plein cintre retombant sur des colonnes jumelées (XIIème) ou de simples piliers (XVIème).

 

En 1561, le maire voudra louer les greniers aux protestants, pour éviter le scandale d'un prêche public. Devant l'opposition des religieux le projet sera abandonné.

Les grandes épidémies de pestes en 1598 transformeront les greniers en salle pour loger les malades.

Ils retrouveront leur fonction de grenier à grain jusqu'en 1865, époque de la construction du nouvel hôpital.

 

Aujourd'hui, les greniers servent de salle de concert et de réception.

 

Les Caves.

 

Cave St-Jean3

 

Le deuxième niveau est occupé par les caves. L'abbesse du Ronceray, évoque la "Roche de l'aumônerie" pour désigner les caves. Elles sont en partie taillées dans le schiste. Deux vaisseaux de voûtes d'arêtes séparés par d'énormes pilliers soutiennent le grenier au dessus.

 

Elles conservaient le produit des nombreuses vignes de l'abbaye du Ronceray, toute proche. Une source s'écoulait sur les parois.

 

En 1868, elles furent louées à un brasseur jusqu'en 1932. Depuis cette date, elles abritent un musée du vin et accueillent, plusieurs par an, la Confrérie des Chevaliers du Sacavin.

 

Cave St-Jean6

 

Hopital-St-Jean1.jpg

 

 

 

L'ancien hôpital Saint Jean est entouré d'un jardin où une statue de la Velléda (oeuvre des frères Gossin) fait face à la Sphinge.

Le vieux puits est maitenant intégré dans un jardin des simples.

 

Au fond, la porte du Présidial d'Angers a été remontée.

 

A l'entrée, une fresque de Jean Lurçat donne un aperçu des splendides tapisseries.

 

 

 

                                                       Voir album...

Partager cet article
Repost0